Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Normand Haché
Bâtonnier
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Maxime Alepin
Premier conseiller
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Carole Tremblay
Secrétaire
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Guy Mc Donald
Trésorier
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Melissa De Petrillo
Conseillère
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Marie-Hélène Juneau-Voyer
Conseillère
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Audrey Joly
Présidente du jeune Barreau
Membre du conseil - Barreau de Laval
Me Mireille Beaudet
bâtonnière sortante

Mot du bâtonnier| Barreau de Laval

Mot du bâtonnier

Chère présidente et président d’honneur,

Distingués invités,

Avant d’élaborer un thème, j’ai cru utile de prendre connaissance des différents thèmes mis de l’avant par mes prédécesseurs et des efforts qu’ils ont déployés;

J’ai lu plusieurs de leurs discours afin de mieux comprendre le cheminement à ce jour et les préoccupations passées.

LE BARREAU DE LAVAL, UN BARREAU FORMATEUR ET INNOVATEUR

Voilà le thème que j’ai choisi de mettre de l’avant en cette 27e rentrée judiciaire.

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement :

Pour un Barreau au service des citoyens et citoyennes de Laval

  • Miser sur la compétence de nos membress et pour cela, diversifier les formations et leurs disponibilités pour les membres

L’accessibilité à la justice semble avoir toujours été une préoccupation

Une bonne amie et ex-Bâtonnière avait mis de l’avant le thème de l’avocate Chef d’orchestre

Les avocats sont en effet perçus comme des chefs d’orchestre . Celui qui trouve les solutions, celui qui joue de tous les instruments et chante toutes les chansons.

La rencontre avec l’avocat choisi est perçue comme un guichet unique ou celui-ci est souvent appelé à tenter de répondre aux attentes et à rassurer le client dans toutes les situations urgentes ou critiques.

L’avocat de demain doit pouvoir utiliser les moyens technologiques, mais il doit aussi pouvoir orienter son client vers les bonnes ressources ce qui implique connaître et maîtriser les bases de différents champs de pratiques afin de rendre le service juridique requis ou tout au moins pouvoir identifier pour son client le bon professionnel pouvant répondre adéquatement aux besoins du client.

Chef d’orchestre , accessibilité

Tout cela en gardant en tête que de plus en plus de citoyens se représentent seuls devant les tribunaux.

Il faudrait donc que le prix du billet soit accessible pour entendre le concert et que ce concert soit le plus accessible possible à tous.

  • Le législateur a revu et modifié le Code de procédure civil espérant simplifier et réduire les délais de cours. C’était là un effort imparfait, mais louable.
  • La magistrature a instauré des mesures et règles de pratiques, une certaine souplesse procédurale visant aussi à améliorer l’accessibilité aux tribunaux , à réduire le coût et les délais de cette accessibilité, favoriser les modes de règlements alternatifs et jusqu’à un certain point guider, voir encadrer le justiciable qui désire se représenter seul..
  • Nous avons vu se multiplier les initiatives comme l’organisme Pro bono , les bénévoles du sage, ceux qui dispensent les séances gratuites d’information aux citoyens sur le déroulement de l’instance devant la Cour des petites créances et j’en passe.

Comment mieux outiller nos membres qui doivent faire face à ce défi de l’accessibilité, du coût, des délais et ce considérant ce nombre grandissant de citoyens se représentant seul.

Par Un Barreau formateur et innovateur

C’est dans cette optique que j’ai demandé à notre comité de formation d’élargir le spectre des formations et de mettre de l’avant des formations dans des domaines innovateurs, des domaines plus pointus pouvant être connexes aux pratiques générales.

Le défi de l’accessibilité passe aussi par l’accessibilité des formations aux avocats.

Accessibilité physique, mais aussi via les technologies de l’information si possible, mais surtout ces formations se devront être les plus abordables du Québec.

Il faut se donner les moyens de nos ambitions et nous amorcerons donc cette année un tournant en ce sens.

Le travail d’avocat est selon moi le plus beau métier du monde.

Je remercie la vie de m’avoir permis d’exercer ce travail et de me permettre d’être la devant vous aujourd’hui.

Mais pour réussir dans ce défi, il ne suffit pas que d’un Bâtonnier bien intentionné.

J’aimerais souligner le travail constant et assidu des membres du Conseil d’administration du Barreau de Laval

  • Me Maxime Alepin, Premier conseiller
  • Me Carole Tremblay secrétaire
  • Me Guy McDonald , trésorier
  • Me Mélissa De Petrillo, conseillère
  • Me Marie-Hélène Juneau-Voyer, conseillère
  • Me Audrey Joly, présidente du jeune Barreau de Laval
  • Me Mireille Baudet, bâtonnière sortante

Et je me dois de féliciter et remercier les avocats bénévoles qui œuvrent avec nous sur une multitude de comités, et qui sont aussi les artisans du succès du Barreau de Laval.

Le Barreau de Laval vous souhaite à tous une très belle rentrée judiciaire!

Me Normand Haché, bâtonnier de Laval